La magie des Cairns

Aujourd’hui, je vais te parler d’une magie très particulière. Je l’appelle le Cairnage. Elle met en action plusieurs processus qui permettent d’évoluer et de faire évoluer les lieux ou cette magie est utilisée.

Pour commencer, un peu d’histoire afin de comprendre ce qu’elle est. C’est un amas artificiel de pierres placé à dessein pour marquer un lieu particulier. On les trouve la plupart du temps sur les reliefs, les tourbières ou au sommet des montagnes. Le mot vient du pré-celtique et celtique *karn et par-delà du proto-indo-européen *kar (« pierre, rocher »). Le mot celtique a donné le mot écossais càrn qui a un sens beaucoup plus large : il peut désigner plusieurs types de collines ainsi que des amoncellements naturels de pierres. Le breton a le mot karn, que l’on retrouve dans la toponymie, là où il y a des cairns dolméniques : île Carn, Pors Carn, Carnac, Carnoët… 

Les cairns remplissent plusieurs fonctions :

baliser un sentier traversant un sol rocailleux ou aride, ou traversant un glacier ;
repérer un point particulier comme le sommet d’une montagne ou un col, la présence d’une grotte ou certains de ses accès ou passages intérieurs ;
marquer un site funéraire ou célébrer les morts ;
servir de support à des pratiques religieuses telles que des drapeaux de prières en Himalaya et au Tibet.
En outre, les cairns furent utilisés pour commémorer toutes sortes d’événements : un site de batailles, un endroit où un chariot fut renversé, etc.

alpinisme-rando-ski-montagne-cairn-568505

Ils peuvent varier de simples amas branlants à de savantes prouesses de construction.

Pour moi, les Kairns sont utilisées depuis que l’Homme à commencé son évolution (Néolithique). Utilisée comme point de repaire et balisage des pistes de chasses ou de cueillettes, pour baliser des chemins menant à de l’eau, étaient des sépultures… Dans cette utilisation elles sont des indicateurs montrant le bon chemin. Cette façon de baliser des chemins se retrouve de nos jours, souvent en montagne pour marquer les sentiers menant aux alpages, marquant des sentiers de grande randonnée, des passages sur un glacier… 

Elles ont largement étaient reprises par le courant zen et nous allons voir pourquoi maintenant. 

Si tu as déjà essayé d’empiler des galets les uns sur les autres tu comprendras son intérêt. En effet, le fait d’empiler des galets, des pierres ou autres selon l’inspiration, permet d’être dans le lacher-prise. On est concentré sur cette action de superposer les galets. On cherche l’équilibre des galets et par la même occasion son propre équilibre.  La patience peut être mise à l’épreuve également puisque si l’équilibre est rompu, les pierres tombent. Les galets ronds, ovoïdes sont réconfortants et nous met dans un état de détente. ils rappellent le ventre maternel. prêtes toi au jeu, regardes une photo de Cairn et apprécies ce moment intense.

cairns__25946-1428704663-600-600

Pour moi, la magie opère à plusieurs niveaux.

  • Tout d’abord, au niveau du corps, elle permet de se centrer, d’être dans l’instant présent, de trouver son équilibre en trouvant l’équilibre des différents étages. Elle remplie le coeur d’amour et de gratitude. Elle développe la patience car il faut prendre le temps de trouver l’équilibre et à chaque étage ça en devient plus délicat. C’est un apprentissage de la vie, ou il faut poser une base solide.

  • Ensuite, du point de vue énergétique, le fait l’élever sa construction, permet de matérialiser cette réalité comme si c’est toi que tu élèves. plus tu vas haut, plus tu élèves ton être spirituel. Tu te connectes à la terre par la manipulation des galets, à l’eau si tu utilises des galets de rivière ou de mer, à l’air et l’eau, la terre, le feu si tu utilises des pierres volcaniques érodées… 

  • Pour terminer, une partie aussi importante que les précédentes est que tu fais du bien au lieu ou tu créés tes Cairns. Ta Cairn se transforme en antenne qui envoie l’énergie de la terre tout autour d’elle. C’est aussi une merveilleuse surprise pour les promeneurs qui remplie leur coeur de bonheur. 

Alors, quand tu croises quelques pierres insignifiantes par terre, à toi de leurs rendre leur magie, pour ton bien, pour le bien de tous et pour le bien de toute la nature. 

Pour ma part, quand je réalise des Cairns, j’y met une intention, par exemple, pendant sa création, je garde à l’esprit que je la fait pour le bien du lieu, pour qu’il garde ou retrouve son harmonie… Je t’invite à être un magicien de la nature pour le plus grand bien de tous. 

Visites la  galerie photo de mes créations pour t’inspirer : Cairns magiques 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Une réflexion sur “La magie des Cairns

  1. Pingback: Application de la magie au Land Art | LorraiNature

Laisses un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :