Marches pieds nus (conseils pour commencer)

CONSEILS POUR COMMENCER

L’être humain n’est pas né avec des chaussures, mais beaucoup de personnes n’ont jamais marché pieds nus en dehors de leur domicile. Les pieds sont fragilisés, la peau est fine et sensible. Il faut donc débuter très doucement.

Pour commencer, Il est conseillé de ne marcher pieds nus sur de très courtes distances. L’idéal est de profiter d’une randonnée en pleine nature, d’un moment au jardin ou au parc ou d’une balade à la plage pour faire quelques pas sans chaussures. Dans les lieux très fréquentés, il faut faire très attention aux débris qui pourraient causer des blessures (briques de verre, capsules, …). Les terrains les plus adaptés pour commencer sont les pâturages et le sable.

Lors des premiers essais, il est tout à fait normal de ressentir des sensations douloureuses. Elles ne sont généralement pas dues à des blessures, mais à l’hypersensibilité des pieds. Ces sensations disparaissent avec un peu de pratique. Si les douleurs persistent après les balades, il est conseillé de consulter un spécialiste. Tenter d’ignorer une douleur sera contre-productif et pourra même amener à une blessure. Dans tous les cas, il est très important de ne pas se surestimer, de progresser lentement pour permettre au corps de s’habituer et d’éprouver du plaisir en marchant pieds nus.

La distance et la difficulté des balades pourront êtres augmentés progressivement.

95eb21b

 

LES TERRAINS AGRÉABLES

Les pâturages (herbe courte et souple)
La boue
Le sable
Les grosses pierres plates ou arrondies
Les champs fraîchement labourés
Les lits de rivières sablonneux

 

LES TERRAINS À ÉVITER

Les pierriers à pierres moyenne et grosses
Les chemins en mauvais états avec des pierres qui roulent
Les terrains avec des pierres concassées
Les zones de végétation denses ou avec des plantes piquantes ou urticantes (ronces, orties, …)
Les champs où l’herbe fauchée à séché.
Les places de pique-nique. 
Les lieux avec un sol plat et dur.

 

LES LIMITES

La marche pieds nus peut se pratiquer sur de nombreux terrains différents, mais elle connaît malgré tout des limites. Dans les descentes et en terrains difficiles (pierres qui roulent, terrain glissant, végétation dense, …). La vitesse de marche est réduite. Les risques de glissades, surtout dans l’herbe humide, et de blessures sont plus élevés.

Les sauts sont limités en hauteur, la réception peut être douloureuse, suite à l’écrasement de la partie avant du pied.

 

MATÉRIEL INDISPENSABLE

Lors d’une balade pieds nus, il est important de prendre quand même une paire de chaussures dans son sac à dos. Certains passages peuvent être dangereux sans chaussures ou tout simplement impossible à passer. Une paire légère qui se met et se retire facilement est idéale (sandales de marche, basket de marche, …).

Une petite pharmacie, contenant des sparadraps, une pincette, un désinfectant, pour pouvoir faire face aux petites blessures fait également partie du matériel indispensable.

Toujours prendre une paire de chaussures.

 

LES BLESSURES

Des petites blessures étant pratiquement inévitable, Il est très important de contrôler que le vaccin antitétanique soit à jour (première vaccination et rappel tous les dix ans).

La peau de la plante des pieds est très résistante, surtout chez les personnes qui marchent pieds nus régulièrement sur tous types de terrains. Les pieds développent des réflexes de contraction et de retrait qui les protègent efficacement des blessures. Malgré tout, il arrive que des petits objets se plantent dans les pieds, notamment des échardes ou des épines. On les retire avec une pince ou même avec les doigts. On nettoie ensuite bien la plaie et on la désinfecte, puis on recouvre pour éviter que les corps étrangers n’y pénètrent (risque infectieux élevé).

Il est très rare que des grosses plaies se produisent, ou que des corps étrangers volumineux pénètrent les pieds. En cas de grosse ou de gros corps étranger enfoncé profondément dans le pied, il faut se rendre aux urgences ou consulter un médecin qui pourra le retirer entièreme blessure nt, évaluer l’étendue réelle des dégâts, et soigner le tout correctement.

Les crevasses sont causées par l’épaississement de la peau. Sous les pieds, elle s’use d’elle-même par friction sur le sol, et ne peut pas s’épaissir beaucoup. Sur les côtés, la corne s’épaissit davantage et perd en flexibilité. En marchant, elle craque et s’ouvre, ce qui crée une crevasse.

Les crevasses sont plus faciles à prévenir qu’à guérir. Il est donc important de soigner ses pieds en râpant régulièrement la corne superflue et en appliquant une crème adaptée.

Si une crevasse est profonde, elle constitue une porte d’entrée pour les infections. Elle doit donc absolument être traitée, en la désinfectant et en la protégeant des saletés, pour éviter tous risques.

 

LES ALTERNATIVES

Être pieds nus n’est pas possible partout. Il existe différents type de chaussures qui peuvent se révéler être une très bonne alternative ou un complément à la marche pieds nus.

Attention à plutôt prendre des modèles à semelle antidérapantes (Vibram) et ergonomiques, en particulier sur un terrain plat et dur. La semelle plate et sans forme apporte les mêmes désavantages que la marche pieds nus sur ce type de sols

Les sandales

Elles permettent une bonne aération du pied. Il existe des modèles pour le sport avec des semelles de qualités qui évitent de glisser et qui tiennent bien aux pieds. Mais attention à ne pas les surestimer, elles ne remplacent en aucun cas une paire de chaussures de marche pour les randonnées

Les nus-pieds (tongs)

Les nus pieds ont l’avantage de prendre peu de place dans le sac à dos. Ils peuvent également être mis et retiré rapidement.

Les mocassins

Des mocassins en peau permettent de dérouler le pied de façon de manière naturelle. La semelle fine permet de bonnes sensations, mais ce type de chaussures s’use très rapidement sur les sols durs.

Les « gants pour pieds »

Les fivefingers sont des chaussures avec une semelle en Vibram conçues comme des gants (chaque doigt de pieds est indépendant). La semelle très fine permet un bon déroulement du pied et de bonnes sensations.

Les MTB

La semelle de cette chaussure reproduit l’instabilité naturelle des sols et permet de dérouler le pied de la même manière que lors de la marche pieds nus. Le créateur s’est inspiré de la démarche typique des Massais d’Afrique. C’est la seule alternative qui permet de marcher sur sol dur et plat, par contre la semelle très épaisse ne permet pas de sentir le terrain.

 

chaussures-pieds-nus

Publicités

Laisses un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :